Vous êtes ici :

Ludothèques à Haïti

Objectifs et partenaires

Ce projet de coopération a pour but de soutenir l'implantation de ludothèques dans des structures culturelles à Haïti.
Concrètement, nous avons monté le projet avec :
  • la DNL, notre partenaire haïtien
  • Ludo asbl , notre partenaire associatif belge
  • et avec le soutien actif de Wallonie-Bruxelles-Interntional.

La mise en place du projet

Suite à la visite d'une délégation haïtienne à Bruxelles et à une première mission de repérage à Haïti en 2102, nous avons travaillé avec un comité d’experts de Ludo asbl  et selon les directives de la DNL pour établir une collection type de jeux de société, de jeux symboliques, de jeux d'assemblage et de jeux d'extérieur pour un public de 6 à 14 ans..
7 collections, toutes identiques, ont ensuite été acheminées à Haïti et réparties dans les ludothèques : une dans la capitale Port-au-Prince, 3 dans le Centre (Arthibonite) et 3 dans le Sud du pays.

Formations sur place

Mais quel que soit le projet, notre credo reste le même : le jeu n’est rien tant qu’il n’est pas partagé. Il fallait donc donner aux structures haïtiennes les moyens de porter le jeu vers son public.
 
Nous sommes donc partis sur place former une vingtaine d’animateurs ludiques. Au programme : psychologie du jeu et de l’enfant, analyse et classement des jeux, sociologie et histoire du jeu, ludothéconomie et techniques d’animation… et bien sûr, découverte des jeux envoyés.
 
La DNL, notre partenaire haïtien, a mis les petits plats dans les grands pour accueillir et organiser cette formation dans un contexte logistique difficile. Les participants, déjà tous animateurs culturels ou bibliothécaires aguerris, ont fait preuve d'un incroyable enthousiasme. Jeux de règles, jouets, jeux d’ambiance, pour enfants et de stratégie, jeux sans matériel : pour ces animateurs, pas de différence d’approche ni de plaisir, tant que leur curiosité était titillée et que le partage et l'échange restaient au centre de l'activité.
 
Lors de cette formation très participative, tout partait du jeu et de sa pratique, et tout y aboutissait,   dans le but ultime que les animateurs haïtiens s’approprient « l’outil jeu » et l’adaptent à terme au contexte et au public local.  

La concrétisation du projet

En juillet 2013, soit seulement 2 mois après la formation, les 7 implantations ont été inaugurées. Début 2014, les premiers bilans ont témoigné d’une très forte participation quantitative et d’un engouement dépassant toutes nos espérances : plus de 12000 membres avaient fréquenté les 7 ludothèques en 6 mois de fonctionnement !
Ces résultats quantitatifs ont confirmé le bien fondé du projet, la fiabilité de notre partenaire haïtien et l’enthousiasme pressenti sur place lors des formations.

La poursuite du projet

En 2015, nous avons l’opportunité de pérenniser, de consolider et de développer le projet sur 3 ans en l'intégrant au programme de l'Accord cadre de coopération Wallonie-Bruxelles-Haïti. Après une nécessaire évaluation qualitative de la situation actuelle, les décisions seront prises quant à la réorientation du projet et à la recherche éventuelle de nouveaux partenaires locaux, toujours coordonnés par la DNL.
 
 
 

Actualités

Toutes les actualités